Rechercher

« De la couleur avant toute chose » par Philippe Piguet - Critique d'art

Extrait du catalogue pour la Fondation Orient, Macao Telle pourrait bien être la devise du peintre Anne Vignal tant son art s’applique à mettre en jeu l’étendue de champs colorés qu’elle enfouit et révèle tout à la fois comme pour mieux irradier l’espace. Tout est d’ailleurs chez elle question d’orchestration, au sens premier du terme comme ce mot est employé dans le vocabulaire musical. La musique n’est elle pas indéfectiblement liée à la couleur? Anne Vignal le dit elle même:”La couleur ,c’est une nécessité pour moi, une nécessité pour vivre. Elle a quelque chose d’energétique, tout comme la musique.” Couleur, musique, nécessité:ce sont là les termes même qui réglèrent en leur temps l’émergence d’un nouvel ordre pictural, l’abstraction. Kandinsky, qui en a été le fondateur, a expliqué comment cette peinture-là était fondée sur un principe de nécessité intérieure. La démarche d’Anne Vignal en est familière, à ceci prés qu’elle ne réfute point la part narrative qui est la mémoire historique de la peinture. Les figures pictographiques qu’elle met en place en surface de ces peintures dans ce moment ultime ou s’achève le tableau ne procèdent d’aucune espèce de remord ou de nostalgie. Elles opèrent comme des paroles murmurées d’un livret qui structurent la composition d’ensemble. Et comme elles, elles restent à l’état rudimentaire, simples indications destinées à ne pas perdre contact avec le monde du visible. Entre fiction et réalité, la peinture d’Anne Vignal qui se constitue sur le mode palimpseste détermine un espace poétique propre, à mi temps entre ciel et terre.

LIVRE D'OR VIRTUEL

INSCRIVEZ VOUS À LA LISTE DE DIFFUSION DE L'ARTISTE

Retrouvez Anne VIGNAL

sur INsTAGRAM

  • Noir Icône Instagram
  • facebook-square
  • Les Arches d'Issy
  • Arts Affaires

© 2020 Anne Vignal